[cinéma] A ghost story

Date de sortie : 20 décembre 2017(1h 32min)

De David Lowery
Avec Casey Affleck, Rooney Mara, McColm Cephas Jr. …
Genres  Drame, Fantastique
Nationalité : américain


movieposter.jpg

Apparaissant sous un drap blanc, le fantôme d’un homme rend visite à sa femme en deuil dans la maison de banlieue qu’ils partageaient encore récemment, pour y découvrir que dans ce nouvel état spectral, le temps n’a plus d’emprise sur lui. ondamné à ne plus être que simple spectateur de la vie qui fut la sienne, avec la femme qu’il aime, et qui toutes deux lui échappent inéluctablement, le fantôme se laisse entraîner dans un voyage à travers le temps et la mémoire, en proie aux ineffables questionnements de l’existence et à son incommensurabilité.


Ghost-Story-Movie-Still-4.jpg

MON AVIS
C’est particulier ce fantôme, l’acteur sous un drap…. C’est filmé d’une telle façon,  c’ewst surprenant, envoûtant… La symbolique est magnifique. La vie, la mort, le temps… l’éternité. La mémoire…  C’est difficile de vous parler du film en fait.
Une sacrée bonne idée que ce drap  … Le tout est pudique, lent, épuré. J’ai beaucoup aimé.

SECRETS DE TOURNAGE (source : allocine)
A Ghost Story est une
réflexion puissante sur l’amour et le lien, à travers le deuil de sa
compagne vivante que porte le personnage décédé du film, cherchant au
fil des ans un sens à sa profonde solitude.« Au final je suis
un romantique. Je ne décide pas de faire des films d’amour, mais d’une
manière ou d’une autre c’est comme cela qu’ils finissent. Cela est aussi
dû à l’incroyable alchimie entre Casey Affleck et Rooney Mara,
qui est palpable même quand ils ne sont pas ensemble à l’écran. Je
n’essaie pas de dire qu’un lien puisse transcender le temps et l’espace,
c’est une chose à laquelle je ne crois pas. Mais je pense que certains
liens que nous tissons avec certaines personnes peuvent nous aider à
faire en sorte que les épreuves les plus dures de notre vie ne finissent
pas en désespoir »
, analyse David Lowery. « Le temps n’épargne personne, plus tôt nous l’acceptons, plus légère se fait notre enveloppe charnelle. Au bout d’un moment, il faut lâcher prise, nous n’avons pas le choix. Se battre avec cette absence d’options est extrêmement compliqué. C’est un des aspects principaux de ce film », explique le réalisateur David Lowery.  David Lowery nourrit une fascination pour les fantômes et notamment la manière dont le commun des mortels se les représente errants et couverts d’un drap blanc. « Cela faisait des années que je voulais raconter une histoire de fantômes. J’adore l’iconographie du fantôme en drap blanc. Vous pouvez montrer cette image à n’importe qui dans le monde il saura immédiatement ce qu’elle représente. » Au fil des ans, le cinéaste a vu cette image défier le temps, que ce soit dans des clips musicaux, dans la photographie ou dans Finisterrae (Sergio Caballero, 2010) un film espagnol où deux fantômes vêtus de draps blancs erraient dans la campagne espagnole. Il cite également une scène mythique d’Halloween (John Carpenter, 1978) où Michael Myers se pare d’un drap blanc avant de partir pour sa virée sanglante. « Un mec avec un masque qui se met un drap blanc sur la tête, c’est encore plus troublant », déclare Lowery.

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site vous est proposé par WordPress.com.

Retour en haut ↑

%d blogueurs aiment cette page :