Le marketing d’Influence, mon expérience

Le début…

Partageant sur ma ville, sur les artistes, les lieux, on me suit pas mal en fait, on me dit souvent que c’est super ce que je fais ! Et donc l’idée est venue : Pourquoi ne pas devenir influenceuse ? C’est un vrai métier maintenant.

Je me suis dit que cette 2ème activité pouvait se lier à mon activité de graphisme.

En janvier 2020 est née Influen’S Mans, ma page Facebook et mon Instagram « Je vis au Mans » sont devenu Communauté d’influence. Avec la construction de l’Id Visuelle de la communauté Influen’S Masn (nom que j’ai trouvé) : logo, graphisme charté… Puis peu à peu j’ai mis en place quelques rdvs régiuliers (découvertes musicales, idées de sorties, photo du jour…) , des groupes Facebook et affiné tout cela au fil du temps en utilisant différents outils et m’auto formant régulièrement…

Les outils

  • Un blog influensmans.com hébergé sur WordPress pour les articles blog (gestion et paramétrage)
  • Une présence sur Facebook, Instagram, twitter, Youtube (tiktok et snapchat mais peu utilisés)
  • Le site swello me permet de programmer mes posts au meilleur moment et avec un bon contenu
  • Les logiciels Adobe Illustrator et Photoshop, Canva quelquefois pour la création graphique
  • La recherche d’images gratuites, les bricolages vidéos en ligne, la création des infographies
  • Un site en ligne pour créer et envoyer la newsletter mensuelle
  • Prendre les photos, vidéos, faire des directs – LE REEL
  • Auto formation régulière sur la communication digitale, les réseaux sociaux (webinars, conférences…)
  • etc…

Un investissement important

Tout cela c’est du temps et de l’invetissement :

  • suivre les webinars, les formations en lignes, lire les articles d’astuces…
  • comprendre les fonctionnalités des sites en ligne, les utiliser au mieux…
  • trouver le contenu/les idées,
  • programmer les posts, choisir les photos / vidéos,
  • les sorties, faire les photos, les videos, les lives
  • rédiger les articles blog, la newsletter,
  • … etc

Le coût ? hebergement du blog et nom de domaine, les logiciels, abonnement swello et surtout BEAUCOUP DE TEMPS !

Au quotidien

Il y a gestion de la communauté : répondre aux messages privés, aux mails, valider ou pas les demandes d’adhésion aux groupes Facebook, gérer les commentaires, valider ou pas les posts dans les groupes, animer la communauté, les partages qui vont bien… J’oubli des choses je pense…

La veille : sur l’actualité, les sorties, les artistes, la ville…

Consulter régulièrement les statistiques (avec comme question : quels sont les partages qui ont le plus d’impact ?) prendre en compte l’algorythme de chaque réseau social…

Il y a une réflexion dérrière chaque action :

  • ce que l’on partage ou pas ?
  • ce que l’on accepte ou pas
  • ce que l’on dit ou pas ?
  • ce que l’on répond ou pas ?
  • ce que l’on propose ou pas ?

L’objectif ?

Bien sur il faut une cohérence et une uniformité, mais il faut aussi de l’exclusivité et sortir des lignes pour essayer de « faire le buzz », que les posts deviennent plus ou moins viraux… le storytelling, récit (là je dois me perfectionner), il faut parler de soi mais pas trop… c’est nécessaire pour rendre humain et intéresser la communauté.

Le but étant de faire monter le nombre d’abonnées, de j’aime, de personnes qui suivent la communauté. Et ainsi proposer des partenariats, du sponsoring … et au fil du temps en vivre ? cela peut être long… très long… Je le savais déjà…

Mon experience…

J’ai géré cela en parallèle de mon activité principale : le graphisme. Cela me paraissait possible, je suis organisée, créative, communicante, réactive… Plus ça allait plus il y avait à gérer… Je me suis laissé débordée ? Oui surement… Ma conclusion : c’est trop lourd à gérer seule, surtout pour une personne créative hyper sensible et empathe.

Dans quel sens allait ma communauté ? je pensais naivement que cela allait dans le bon sens… ce qui est surement le cas (peut-être, peut-être pas)… mais pour quel sacrifice ? c’est un métier à part entière… Je ne peux être seule sur deux activités, au risque de mal faire les 2 activités et c’est hors de question. Je préfère la qualité à la quantité.

La suite ?

Je ne jette pas complétement l’éponge, peut etre que dans quelques mois je relancerait un peu tout cela… quoique je préfère CREER plutôt que gérer et il y a déjà beaucoup à gérer lorsqu’on est graphiste indépendante.

Je continue mes partages sur les artistes, lieux et evenements de la Sarthe… Donc je vai faire différemment, de façon personnelle, comme avant en fait… enfin pas tout à fait, j’ai avancé… Le marketing d’influence, ce n’est sans doute pas pour moi, en tout cas pas actuellement… Je me recentre sur la créativité, sur la création, sur sybelline.com

Je vais transposer tout cet acquis sur mon activité de graphisme pour créer une communauté autour de mona ctivité principale, j’en sors grandi.

Merci de m’avoir lu, et n’hésitez pas à donenr vos avis, à faire des commentaires à la suite de cet article.

Publié par

Graphisme & Communication

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s